Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/03/2014

Cross : Un Champion de France à Uzès !

Cross Pontet 001.jpgCe dimanche 2 mars les Championnats de France de Cross se déroulaient au Pontet (84) et 4000 coureurs étaient attendus sur les nombreuses courses : par catégories, élites, hommes et/ou femmes, etc.
Frank Vergote et Jacques Lefebvre, adhérents de Courir en Uzège, représentaient le club d’athlétisme UZAC.

 Frank courait le cross long Elite-Espoirs de 11,9 km et se classe 87ème Espoir en 44mn53s

 Jacques sur le cross V3-V4 de 7 km décroche la médaille d’or en finissant 1er V4 en 32mn05s et est consacré champion de France Cross V4.

C’est un résultat inespéré pour moi car j’ai battu les champions de France 2012 et 2013 et cette course restera probablement la plus belle que j’aie jamais faite.

Voir ICI les résultats de nos athlètes régionaux

Note publiée par Jacques


Le récit de la course :

Cette course s’annonçait pourtant mal pour moi. Un événement familial malheureux m’avait fortement secoué cette semaine et je n’avais pas vraiment la tête à faire une course. Mais le règlement FFA est intransigeant et la non-participation d’un athlète engagé sur un championnat de France génère une amende importante pour le club de l’athlète. Je décide donc d’y aller quand même et d’aller repérer le parcours samedi. Et là c’est la catastrophe ! Sur la boucle de 2 km, à faire 3 fois, il y a un long parcours en sous-bois avec une succession de buttes de terre, d’énormes troncs d’arbres déposés en travers et surtout des bourbiers impressionnants impossibles à contourner. Nicolas Capéran m’avait prévenu car il avait fait le cross inter-régions sur ce même parcours il y a 15 jours. Mais je m’étais dit qu’avec un peu de chance l’état du terrain allait s’améliorer ces 2 dernières semaines. Et en prévision j’avais acheté en solde des chaussures de cross équipées de pointes de 9 mm. Je m’étais entraîné sérieusement depuis 3 semaines en faisant des séances de cross d’une heure dans la vallée de l’Eure : uniquement dans l’herbe et dans la boue avec de nombreuses montées et descentes de talus. Vendredi, soit 3 jours avant la course, profitant d’un déplacement à Nîmes je décide d’aller demander conseil aux spécialistes d’Endurance Shop. Cyril attire tout de suite mon attention sur la difficulté du parcours et me montre sur internet des passages boueux qui ressemblent plus à un champ de labour qu’à une piste de cross ! Il me recommande d’équiper mes chaussures avec des pointes de 12mm et Florian me préconise même des pointes de 15mm à l’avant. Rentré chez moi je remplace mes pointes de 9mm par des pointes de 12 et 15 mm, avec une certaine appréhension car je n’ai jamais couru avec un tel appareillage et j’ai peur de me blesser le jour de la course. Mais j’en reviens à la course ; sur le papier je ne suis pas favori, loin de là ! Dans la liste des engagés je repère Jean-Louis Esnault, champion de France 2012 et Georges Girard, champion de France 2013. Ces deux coureurs m’avaient battu au France 10km de Cabriès en avril dernier. Je découvre aussi 2 nouveaux V4 dont les temps de qualification au 10km sont meilleurs que le mien. J’en déduis qu’au mieux je ferai donc 5ème ou 6ème et j’annonce la couleur dans mon entourage !

Vient ensuite le jour de la course où un fort mistral glacial souffle sur l’hippodrome du Pontet. Sur la ligne de départ les coureurs se serrent les uns contre les autres pour ne pas se refroidir. Et c’est le départ avec ses inévitables bousculades où il faut partir très vite pour ne pas se laisser enfermer dans l’entonnoir. Très vite je repère Jean-Louis Esnault et décide d’essayer de le suivre. Je sais qu’il est en forme car il a réalisé récemment un temps de qualification de 40mn au 10km. Je me cale donc derrière lui quand soudain j’aperçois devant un autre V4 en maillot rouge que je ne connais pas et celui-ci commence à creuser l’écart. Damned ! je dois prendre rapidement une décision car nous approchons de la partie boueuse et là tout peut arriver. Je double Jean-Louis et me place derrière le maillot rouge qui imprime un train d’enfer. Nous arrivons dans le premier bourbier, il n’y a pas de solution  il faut se jeter dedans et là c’est la galère, de la boue jusqu’aux chevilles et dans les chaussures, les quelques spectateurs imprudents sont aspergés de boue ! Vient ensuite la première butte, je constate que le maillot rouge n’est pas à l’aise mais je le suis quand même. Au 2ème bourbier j’y vais franco, mes pieds trempés ne craignent plus rien ! A la 2ème butte je décide de doubler le maillot rouge et j’accélère un peu. Nous retrouvons ensuite la zone herbeuse de l’hippodrome et je passe sans difficulté les troncs d’arbre. Le premier tour se termine et en passant devant les tribunes je suis encouragé par René Reboul puis, peu après, par Pierre Balme, le président de l’UZAC. J’attaque le 2ème tour quand soudain je suis redoublé par le maillot rouge qui est revenu, je décide de m’accrocher derrière lui. En fin de 2ème tour je suis toujours derrière lui, Pierre Balme me crie « super » mais je ne sais pas quelle est ma position réelle. Notamment je n’ai pas vu Georges Girard, le champion 2013, qui est probablement devant. A ce moment je me dis que je peux peut-être espérer une médaille de bronze et je me donne à fond. Je n’ai pas mis mon cardio car j’avais décidé de courir uniquement à la sensation mais je sais que je suis dans le rouge et il reste encore 2 km à courir, j’ai peur de ne pas tenir mais j’essaie quand même de maintenir le rythme. Nous arrivons à environ 1 km de l’arrivée et j’ai l’impression que le maillot rouge faiblit un peu. Alors je décide d’attaquer, j’ai les jambes pleines d’acide lactique mais il faut y aller, je n’ai pas le choix. Je double le maillot rouge et je donne tout ce que je peux, j’aperçois l’arrivée de l’autre côté de l’hippodrome à 700m. Je souffre énormément mais la perspective d’une médaille me galvanise et au prix d’un effort incroyable j’essaie de sprinter avec la hantise de me faire rattraper dans les derniers mètres. Je franchis la ligne d’arrivée complètement cuit et n’arrive même pas à détacher la puce de mes lacets. Pierre Balme vient alors vers moi et m’annonce que je suis premier, je n’y crois pas !  Il appelle René Reboul et un officiel FFA de la région qui confirme. Je suis sur un nuage, imaginez : champion de France ! Alors qu’au départ je me voyais 5ème ou 6ème … Comme quoi une course n’est jamais jouée d’avance, le mental permet d’aller chercher des ressources insoupçonnées au plus profond de notre corps. A l’analyse des résultats je constate que le maillot rouge est finalement à 24sec derrière moi, Georges Girard, le champion 2013, était en fait derrière et finit 3ème à  29sec suivi par Jean-Louis Esnault, le champion 2012, à 49 sec.
Merci aux séances de fractionné et de PPG qui, manifestement, m’ont bien préparé à ce championnat. Comme disent les spécialistes du cross, le cross c’est très simple : on part à fond, ensuite on accélère et enfin on termine au sprint !!!!!

Commentaires

Un grand bravo Jacques,
Ta persévérance a enfin payé !!!!
C'est quoi le prochain challenge ?

Écrit par : xav | 03/03/2014

Grand Bravo Jacques. Quelle belle performance !!!
Tu le mérites, bel athlète que tu es ....

Écrit par : Sonia | 03/03/2014

Félicitation Jacques! Champion de France, la classe!

Écrit par : julia | 03/03/2014

Bravissimoooooooooooooo !!!
Très beau récit Jacques .J'en vibrais en le lisant.
Encore félicitations pour un titre bien mérité ,récompense d'heures d'entrainement .

Écrit par : michèle | 03/03/2014

Un grand BRAVO Jacques !!!! Tu es un exemple pour !!!

Écrit par : nico chasta | 03/03/2014

Objectif atteint, et de la plus belle des façons, puisque tu prends la 1ère place ! Beaucoup de travail récompensé . Un grand grand BRAVO !

Écrit par : Myriam | 03/03/2014

UN GRAND BRAVO A TOI
maintenant que tu sais courir dans la boue et fait du saut d obstacle a quand le trail

Écrit par : frederic | 03/03/2014

un grand bravo Jacques!!!!!!!

Écrit par : cyril | 03/03/2014

bravo Jacques, ton engagement, ta motivation, ta régularité et tes résultats forcent l'admiration.

Écrit par : fabrice | 03/03/2014

Félicitations Jacques! Superbe performance dans une discipline que tu découvrais en plus! J'espère que tu renouvelleras l'expérience pour l'année prochaine. Encore bravo champion!

Écrit par : nico capéran | 03/03/2014

Bravo!! je suis vraiment tres heureuse pour toi!

Écrit par : Anne | 03/03/2014

Magnifique !!!! Quel autre dénouement pour tout le travail investit !!!! Profites bien à présent ;-)

Écrit par : Aude | 03/03/2014

Enorme!!! Bravo Jacques!!! Le cross et ses sensations: de la pure adrénaline!

Écrit par : Guillaume R | 04/03/2014

Bravo Jacques,respect ! C'est vrai que tu nous en fais baver lors des fractionnés... Et puis ce jour-là, le maillot rouge sans arrêt, une vraie corrida...champion...Que dire de plus...

Écrit par : Denis | 04/03/2014

bravo jacques pour cette performance vero duathlon bellegarde

Écrit par : dasvit vero | 05/03/2014

BRAVO Jacques félicitation.

Écrit par : MoMo | 06/03/2014

Les commentaires sont fermés.