Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/04/2014

MIRMANDE PAR AUDE

La Drôme ? Connais pas ... Enfin si, juste de vagues images lorsque je regarde par la fenêtre de la voiture à 130 km/h sur l’A7 en direction de Vercors pour les vacances au ski ;-)
Ca tombe bien, il y quelques mois, notre ami Stéphane nous parle d’un trail qui a lieu à Mirmande, village où il a vécu il y a quelques années : une belle occasion pour lui de parcourir à nouveau les tracés de ses sorties VTT de jeunesse et pour nous, de découvrir le coins.
L’évènement se déroule sur 2 jours avec plusieurs parcours proposés et tout pleins de chouettes animations !!
Stéphane a choisi le 26 km/1300D+ et pour Nico et moi, se sera le 45 km/2100 D+. Et oui, il faut bien rallonger les distances, la Maxi Race approchant à grands pas !!! Pas d’objectifs particuliers donc en terme de résultat : juste faire une jolie sortie longue. J’appréhende quand même un peu car je n’ai pas effectué une telle distance depuis la Mascareignes en Octobre dernier (étant sur le challenge gardois des trails courts en ce début d’année).
Après un coup d’œil aux résultats, je suis impressionnée par les temps d’arrivées et la vitesse à laquelle se court ce trail !!! Perso, je me suis vaguement fixée 5 h 30, voire 6 h selon l’état de forme (l’objectif étant de ne pas être trop fracassée vue la suite du programme 2014).


Nous arrivons donc le samedi en fin d’après midi au camping près du village où se tient l’accueil du trail et où nous avons réservé un mobil home ; très pratique d’être à 50 m du départ !! Retrait des dossards et nous allons applaudir les premiers coureurs du 12 km dont l’ami Seb qui nous décrira le terrain autour d’une bonne mousse ;-)
Stéphane nous amène ensuite visiter le village qui est juste magnifique !!! Une vrai carte postale provençale : petites ruelles pavées, jolies maisons en pierre, ... ça donne envie de revenir flâner en été, sous la glycine, au chant des cigales =) le tout à flanc de colline (on repère d’ailleurs les rubalises et la montée que nous allons affronter le lendemain ...)
Après un excellent repas dans le resto du village, au dodo de bonne heure ... Mais c’est qu’ils ont le sens de la fiesta les organisateurs : pasta party au son dj et animateur au taquet sur le micro (impossible de dormir...) ; bon, la prochaine fois, on ira se déhancher sur le dance floor !!
9h : en place sous l’arche après un court échauffement. Un peu stressée : euhhh, on part comment sur un 45 km déjà ???!! Pas facile de se positionner surtout que les 2 distances partent en même temps. Bon, on va faire au feeling ... Je me place dans le premier tiers, la musique retentit et c’est partie .... vite .... peut être un peu trop ? Je me crois encore sur le 20/30km !!mais c’est finalement sans regrets puisque ça bouchonne déjà quelques centaines de mètres après.
On grimpe ensuite dans le village, via une monotrace en sous bois. On traverse les jolies ruelles pour arriver au pieds du clocher (sacré grimpette qui vous met le souffle et le palpitant en route !!) Durant cette traversée, je papote (ou plutôt articule quelques mots entre 2 suffocations :-) avec un autre coureur qui s’est fixé un objectif de 4 h 30. Oulaaaa, je suis quand même partie trop fort ...
Avec Nico, on s’était dit qu’on faisait notre course chacun de notre côté et qu’on aviserait si on se croisait sur le parcours. Et là : surprise !!! Alors que je continue ma grande discussion, Nico me tape sur l’épaule (moi qui le croyait déjà loin devant) et me dit que je suis une grande malade d’être partie si fort ; bon, là je capitule et calme l’allure. On reste ensemble jusqu’à la sortie du village, un bisous et ile laisse sur le sentier qui continue de grimper dans la foret.
Ensuite, je fais le yoyo avec un 2/3 coureurs, j’ai de bonnes sensations, le chemin s’est élargi et la descente arrive, ce qui me permet d’allonger la foulée et de récupérer de 1ère bosse. C’est là que la première féminine du 26 km me double comme une fusée !! En bas de la descente : surprise n°2 !!! Mon Nico est là, en bas, l’air un peu perdu... il me dit qu’en voyant les coureurs du 26 km, il pensait s’être trompé et qu’il attendait de voir quelqu’un du 45 pour continuer !!! Bingo, nous décidons de continuer ensemble un moment et d’aviser plus tard ...
S’en suit une longue et régulière montée sur piste forestière avec vue dégagée suer la plaine et les fameux réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas : pas mon passage préféré, même si c’est assez invraisemblable de courir avec ce panorama !! C’est surtout que j’ai beaucoup de mal dans ce genre de portions où j’ai l’impression d’être un escargot ;-)
On retrouve à nouveau un joli sentier forestier comme je les aime et sur lequel je m’éclate à serpenter à fond la caisse (16 à l’heure tout de même !!)
Nous ressortons sur un DFCI où nous retrouvons les coureurs du 26 km pour descendre vers Marssane, lieu de second ravito au pieds du château et au km 22. On fait une halte pour recharger les batteries et surtout les bidons (le ciel est voilé mais il fait lourd). Mention spéciale aux bénévoles très sympas et à la table bien garnie (y’a même de la bière et du vin mais c’est pas encore l’heure de l’apéro !!) 
C’est en repartant que l’on décide de terminer tous les 2 : c’est tout de même plus agréable de pouvoir se motiver et s’encourager dans les coups de mou !! surtout qu’on est qu’à la moitié ... 
Encore quelques kilomètres avec les coureurs du 26 km, et c’est la bifurcation. C’est là que je ne regrette pas que Nico soit resté avec moi car je me serais sentie bien seule : une bonne quinzaine de kilomètres seuls au monde dans la forêt. Personne devant ni derrière ... Puis, on aperçoit enfin un coureur qui marche au loin ; en le doublant, il nous dit que tout va bien, qu’il a juste un coup de moins bien ... Nous continuons donc la route pour arriver au dernier ravito au km 37.
La fatigue commence sérieusement à se faire sentir, j’ai les jambes lourdes et le mental n’est pas des plus compétitifs. Les bénévoles nous disent que nous sommes dans les 20 premiers à passer et que je suis la 2ème féminine, ce qui me redonne un sacré coup de boost car nous n’avions aucune idée de nos positions jusqu’alors.
La dernière bosse est vraiment difficile à supporter pour mes guibolles qui avaient oublier ce que c’était de courir plus de 30 km ...
Enfin, la dernière descente vers l’arche !!! J’entends au loin, la voix au micro et la dévale à toute allure, talonnée par Nico qui me dit que c’était bien la peine de râler toute la montée pour faire du 14 à l’heure à l’arrivée ;-)
Lorsque l’on déboule dans la prairie, Evelyne, Marylou et Stéphane nous attendent ; et du haut de ses petites gambettes de 4 ans, Marylou nous fait un magnifique sprint pour nous accompagner sur la ligne d’arrivée ;-)
Je termine donc 18ème au scratch sur 110 en 5 h et 2ème féminine, trop heureuse d’avoir renouer d’une si belle manière avec cette distance !!
Une bonne paëlla avec les amis, la remise des récompenses, j’ai été très gâtée !! Merci pour tous ces cadeaux et pour la sympathie de l’orga.
Bref, un trail très chouette, à taille humaine, authentique et chaleureux =) 

Commentaires

Superbe récit Aude. En fait, ça à l'air facile un trail de 45 kms, en te lisant. Puis comme toute les belles histoires, à la fin cela fini sur un podium.....!
Avec les récompenses, vous allez pouvoir ouvrir une épicerie avec Nico.
Bravo et merci pour le C.R.
Michel

Écrit par : Michel | 01/04/2014

Bravo à vous 3 et un podium de plus !!!!!
Merci pour le récit

Écrit par : Xav | 02/04/2014

Pfff... ils m'énervent ces deux-là... On fait fait la bringue la veille, c'est dur dans la course, on en chie, on a mal aux jambes, on se perd ... et on finit sur le podium ! Amour, course à pied et joie de vivre ... Encore une fois, bravo à vous deux !

Écrit par : Pascal | 03/04/2014

Les commentaires sont fermés.