Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/10/2014

avenir de la course de marvejols mende

Les finances ne sont pas au beau fixe pour l'association lozérienne qui organise chaque année le semi-marathon Marvejols - Mende. Le président Jean-Claude Moulin doit faire face à une baisse de subventions.


 

"Jusqu'à quand pourra tenir l'association ?" C'est la question que tous les bénévoles du Marvejols-Mende se posent. "J'ai reçu des démissions. Mais, heureusement, de nouvelles personnes veulent nous aider", explique Jean-Claude Moulin, créateur de cette course de légende.

Un hommage rendu à Georges Privat

Dans un contexte difficile, il a réuni 80 bénévoles à l'assemblée générale, mercredi 8 octobre. La séance a évidemment débuté par un hommage rendu à Georges Privat, président du Marvejols-Mende de 2008 à 2014, qui s'est éteint le 4 août dernier. "Je pense à lui tous les jours, confie son ami de longue date. Il a vraiment pris à cœur son rôle au sein de l'association, jusqu'au bout. Lui et moi, on a travaillé main dans la main pendant trente ans en totale confiance, alors c'est difficile de repartir pour une nouvelle saison."Mais en vrai passionné, Jean-Claude Moulin ne veut pas baisser les bras et a été élu président du Marvejols-Mende, rôle qu'il a assumé depuis la création de la course jusqu'en 2008.Quant au fonctionnement de l'association, il ne change pas, avec des nouveaux et anciens responsables pour chaque commission, Paul Labeaume à la trésorerie, Anne Moulin à la communication, Michel Artes, responsable des repas, Hervé Niarfex à la sécurité, Auguste Sartre aux transports, et Jean-Claude Jacques aux animations, notamment.

Désengagement des collectivités et du sponsor officiel

Si l'épineux problème de renouvellement des bénévoles a donc été résolu, un autre souci met l'avenir du Marvejols-Mende en péril. "Entre la 41e et la 42e édition, on a perdu 13 000 € de subventions : 5 000 € en moins du conseil général, 5 000 € en moins de la Région, 2 000 € en moins de la Ville de Marvejols et 1 000 € en moins de l'État", énumère Jean-Claude Moulin, amer. Pourtant, selon ses estimations, "10 % des participants sont des Lozériens, donc les 90 % restants sont des coureurs venant de l'extérieur. Les élus doivent comprendre que tous ces sportifs font marcher le commerce pendant un week-end. Le Marvejols-Mende est un atout pour la Lozère !"Autre tracas financier, le sponsor officiel de la course, Li-Ning, lui demande désormais une participation financière de 2,5 par maillot. "Je suis vraiment ric-rac", déplore Jean-Claude Moulin qui va devoir ainsi augmenter de 4 les frais d'inscription. "Si on ne nous aide pas plus que ça, dans deux ans, le Marvejols-Mende n'existe plus", conclut le président.
frederic

Les commentaires sont fermés.