Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/05/2015

Semi de Nîmes :témoignage de Sylvie ,l'épouse de Daniel ROUX

              

1er mai 2015, fête du travail, jour de bonheur en clochettes mais surtout jour du semi-marathon de Nîmes.

Pour les néophytes, semi-marathon signifie 21 kms que de valeureuses personnes ont préparés, que des êtres humains, comme vous et moi, vont devoir au prix d’efforts importants, surmonter pour arriver au bout.

En fait non ! Ce ne sont pas  des êtres comme vous et moi. En tout cas, pas comme moi !

Si j’écris ce message, c’est pour vous dire l’admiration que j’ai éprouvé ce matin quand j’ai vu Daniel sur la ligne de départ. Et j’imagine que bien des coureurs présents portent aussi une histoire touchante, un combat mené pour être là ce matin ou sur d’autres départs telle Anne- Marie de Fournes.

Demain, Daniel aura 67 ans et l’exercice physique, la course à pied notamment ont toujours été nécessaire à son équilibre.

Mais comment a-t-il fait au cours de toutes ces années pour chaque dimanche matin partir seul ? Chaque dimanche, il savait qu’il ne devait pas se poser de questions et quel que soit la météo, la fatigue de la semaine, les roucoulades de sa femme pour qu’il reste encore un peu au fond du lit, il ne flanchait pas, partait et revenait souriant, fourbu mais content. Les années ont un peu fatigué ses articulations mais il a trouvé la personne ad hoc pour « faire les réglages nécessaires et réguliers » pour continuer sans encombre.

Puis il y a eu l’AVC.

Et sans doute que sa combativité, son bon état général, l’attention porté à son alimentation lui ont permis de récupérer miraculeusement de ce qui aurait dû être dramatique.

Il a repris ses chaussures, dès que le docteur le lui a autorisé mais la solitude du coureur commençait à lui peser et l’entrainement devenait plus lourd à supporter. Au moment de la retraite, grâce à une plus grande disponibilité, Daniel a franchi le pas de rejoindre Courir en Uzège et avec eux, les entrainements à rallonge ! (PPG et entrainement le mardi, entrainement le jeudi et le dimanche, entrainement en solo ou running loisir).

Il me bouleverse quand je le vois revenir avec le sourire épanoui d’un enfant qui aurait joué dehors tout l’après-midi. Je vois qu’il s’est amusé en en bavant ou qu’il en a bavé en s’amusant ! La dimension du groupe, l’ambiance, la mentalité qu’il a trouvé dans l’association lui ont redonné un nouveau souffle et l’envie de relever des défis, tout ceci avec intelligence. Il n’a plus rien à prouver, à se prouver. Il a couru des marathons, a fait New York et cette époque est révolue. Aujourd’hui il court pour son plaisir, son bien –être et la joie d’être avec les autres.

J’ai voulu témoigner de ce parcours car il me semble que Daniel court aussi pour montrer que c’est toujours possible, qu’il ne faut pas se décourager et que même si la course est un sport ingrat, on peut en tirer de grandes satisfactions.

Il finit en 1h 50 minutes. BRAVO Daniel.

Commentaires

Bravo!!

Écrit par : Yvan | 02/05/2015

bravo et continue sur ta lancee

Écrit par : frederic | 03/05/2015

Bravo Daniel!(et merci Sylvie pour ce témoignage, je l'ai trouvé super)A mardi à la PPG :)

Écrit par : Julie | 03/05/2015

Daniel, un homme discret mais surtout un grand Monsieur(et pas pour sa taille) avec qui j'ai fait plus ample connaissance lors du RL de ce matin en comité restreint.

Écrit par : Abdallah | 03/05/2015

Magnifique témoignage ! Belle leçon de courage et d'amour.

Écrit par : Bérangère | 08/05/2015

Les commentaires sont fermés.